AG-AIACE Luxembourg

Résultats des élections du Comité

Résultats de l’election du Comité de l’AIACE section Luxembourg qui s’est déroulée lors de son Assemblée Générale le 16 avril 2015

Le Comité des Scrutateurs composé de :
Mmes Rosella TESTI, Daniela TIRELLI et Mr Christian PENNERA
a compté les votes comme suit :

126 votants ; 1 bulletin nul ; 125 valides
63 votes = seuil de 50% des bulletins valides + 1

    1. Laura BARENTS : 117
    2. Ernesto D’ORAZIO 106
    3. Pasquale CRISTALLO 96
    4. Chantal ANSTETT 92
    5. Catherine SERGENT 88
    6. Marc MEERT 88
    7. Angela GAGGIOLI 87
    8. Jack DOGGEN 74
    9. Jean-Louis COUGNON 34

Mr Jean-Louis COUGNON n’ayant pas atteint le seuil de 50%+1 (63) n’a pas été élu

JMO alerte à l’amiante

Nous venons de recevoir le message suivant

From:
Sent: 03 July 2014 08:55
To:
Subject: Fwd: JMO : Death-Trap

“The unions ask DG HR and the Commission Vice President in charge of staff to allow colleagues to work from home, rather than risking their health in the JMO. Even failing agreement, unions urge staff to not set foot in the JMO any more.
The unions are informing the Luxembourgish Labour Inspection and are consulting lawyers on the possibility of pressing criminal charges against those politically and/or administratively responsible for endangering our lives.”

Begin forwarded message:

From: “REP PERS OSP UNION SYNDIC LU”
Subject: Amiante au JMO : risques majeurs pour notre santé et sécurité / Death-Trap

[cid:image003.jpg@01CF95E9.072A6050][cid:image015.jpg@01CF871A.39130140][cid:image020.jpg@01CF95D8.ACE38460]

[cid:image002.jpg@01CF95E9.072A6050][cid:image017.jpg@01CF871A.39130140][cid:image011.png@01CF8718.000387F0][cid:image001.jpg@01CF95E9.072A6050]

ENGLISH VERSION BELOW

Luxembourg, 2 juillet 2014

Les OSP viennent de prendre connaissance de manière officieuse, du rapport d’audit du 15 janvier 2014 élaboré par CRESEPT (copie ci-jointe).
Un autre rapport de AIB Vinçotte de novembre 2013 fait également état des risques majeurs engendrés par l’amiante du JMO.
Les conclusions sont sans appel : le JMO est très dangereux pour la santé et la sécurité de ses occupants en raison de l’amiante (p. 24) et de vices majeurs en matière de protection contre l’incendie : “risque d’effondrement rapide du bâtiment en cas d’incendie, et (risque de) causer un véritable drame”(p. 6). Ces risques sont inacceptables au regard des règles d’hygiène et de sécurité en vigueur au Luxembourg et dans l’Union Européenne.
Rester au JMO expose constamment le personnel occupant (mais aussi ayant occupé) le bâtiment à un risque de cancer lié à l’inhalation d’amiante, et/ou à un danger de mort par asphyxie ou brûlures en cas d’incendie.
Les OSP ont par ailleurs constaté – compte tenu de l’état de vétusté du JMO – que d’éventuels travaux de réduction du risque n’élimineront pas les dangers auxquels sont exposés les agents de l’UE occupant le JMO.
Le Comité de sécurité et d’hygiène du travail a été informé ce 24 juin des premiers cas de maladie professionnelle liés à l’amiante au JMO.
Les OSP exigent en conséquence que la Commission appose d’urgence les scellés correspondants interdisant l’accès au JMO.
Les OSP demandent à la DGHR et au Vice-président compétent d’inviter le personnel à rester chez lui, et d’organiser le cas échéant les mesures de télétravail correspondantes. A défaut, les OSP invitent d’ores et déjà le personnel à ne plus fréquenter le JMO, et à exercer le droit de retrait en pareilles circonstances.
Les OSP informent en parallèle l’Inspection du Travail et des Mines, et demandent à leurs avocats d’étudier la mise en cause des responsables politiques et /ou administratifs de la Commission européenne en matière de responsabilité pénale.
Les OSP convoquent une Assemblée générale d’information pour ce lundi 7 juillet à 11h – Parvis du JMO “où l’air y est encore respirable”.

Luxembourg, 2 July 2014

Death-Trap

The Unions and staff associations have unofficially been informed of an audit report regarding the JMO that was completed on January 15, 2014.
Another report from AIB Vinçotte dated november 2013 underlines as well the major risks due to the asbestos in the JMO.
Its conclusion; the JMO poses a very serious threat to the health and safety of its occupants. First, there is asbestos (see page 24 of attached report). Second, in the event of a fire, there is the risk of the steel supports of the JMO melting so suddenly that there is “the risk of a real tragedy” (page 6). Those risks are unacceptable and don’t respect the rules in force in Luxembourg and the EU.
Every minute spent in the JMO exposes us to risks of lung cancer and being roasted in a massive meltdown.
Given the worn-out state of the JMO, the unions conclude that the old building can never be refurbished in a way that eliminates the threats to the EU employees.
On June 24 the Committee on Safety and Hygiene at Work (French; CSHT) was informed of the first recognized cases of an occupational disease caused by asbestos.
The unions demand that the entrances to the JMO building be officially sealed shut by the Commission.
The unions ask DG HR and the Commission Vice President in charge of staff to allow colleagues to work from home, rather than risking their health in the JMO. Even failing agreement, unions urge staff to not set foot in the JMO any more.
The unions are informing the Luxembourgish Labour Inspection and are consulting lawyers on the possibility of pressing criminal charges against those politically and/or administratively responsible for endangering our lives.
The unions are calling a General Assembly at 11:00 on July 7th. Place: the open space in front of the JMO, where the air is still fit to breathe.

2014 01 06 Rapport d’audit v 1 5 (définitive)

Adaptation des pensions pour l’année 2012

 

Comme nous l’avons expliqué lors de notre Assemblée générale du 4 avril dernier, le Conseil a décidé, avec l’accord du Parlement, de nous octroyer 0,8 % d’adaptation de nos pensions (et des rémunérations) pour l’année 2012, soit moins que ce que la méthode en vigueur à cette époque avait établi. Selon des informations en provenance de la Commission, la rétroactivité depuis juillet 2012 devrait être payée avec la pension de mai 2014.

 

Rappelons que pour 2013 et 2014 un gel complet des rémunérations et des pensions a été décidé lors de l’adoption du nouveau Statut au 1er janvier 2014 et qu’à partir de 2015 une nouvelle méthode d’adaptation entrera en application. Cette nouvelle méthode sera probablement moins favorable que l’ancienne, mais au moins elle sera automatique : le Conseil ne pourra plus s’y opposer chaque année.

 

Le comité