La structure internationale

Qu’est-ce l’AIACE :
Pourquoi une Association d’Anciens et comment est-elle organisée ?

Les séminaires de préparation à la retraite fournissent aux fonctionnaires des informations pour leur vie future. Votre Institution restera à votre disposition dans plusieurs situations. Cependant votre nouveau statut de pensionné peut engendrer un certain isolement. L’Association Internationale des Anciens de l’Union européenne, plus connue sous le sigle AIACE (du temps où nous étions Communauté européenne), peut prendre le relais pour vous proposer un cadre d’échanges d’informations, d’expériences, d’activités organisées en commun, d’aide aux anciens en difficulté, ainsi que pour représenter et défendre auprès des Institutions les intérêts des pensionnés. Voilà pourquoi notre Association a été créée, par des Anciens, pour les Anciens. L’AIACE travaille pour tous les bénéficiaires d’une pension communautaire : donc les anciens fonctionnaires et agents proprement dit, mais aussi les conjoints survivants. D’anciens membres d’Institutions (par exemple des parlementaires) nous rejoignent parfois.

La structure internationale

Chaque année, au mois de mai, des Assises internationales sont organisées. Elles réunissent quelques centaines de membres des différentes sections dans un environnement agréable. Au cours des Assises de 2009, nous avons fêté le 40ème anniversaire de l’AIACE, qui a en effet été fondée en 1969, par des anciens de la CECA. En plus de l’Assemblée générale internationale, les Assises permettent aux participants de rencontrer les responsables de la coordination internationale des sections, ainsi que les représentants des Administrations des Institutions, et de mentionner les problèmes qui les préoccupent au cours d’ateliers spécialisés, dans les domaines des services sociaux, des pensions et droits statutaires et de la Caisse de maladie. Plusieurs excursions et visites sont organisées.

Le Conseil d’administration, composé du Bureau international et de deux membres de chaque section nationale de l’AIACE, se réunit trois fois par an. A cette occasion, des solutions aux problèmes d’intérêt général touchant les Anciens, sont recherchées en commun avec les représentants des administrations des différentes Institutions qui participent à une partie de la réunion du Conseil d’Administration.

Un dernier point important : le budget. Une part importante de nos activités au niveau international et local est financée par les cotisations payées par nos membres.

Les actions de l’AIACE

L’AIACE et ses sections ont été créées pour favoriser les contacts entre ses membres, les informer et les aider ou les représenter dans les relations avec les différents services des Institutions. Un accord de partenariat a été signé par l’AIACE et la Commission, en février 2008. En 2011, d’autres institutions ont également signé cet accord de partenariat avec l’AIACE (Parlement européen, CJCE et les deux Comités). Aux termes de cet accord, notre association est représentée officiellement au sein de plusieurs comités interinstitutionnels et paritaires, comme le Comité du statut, le Comité de gestion de l’Assurance maladie (C.G.A.M.) et les deux Comités des Activités Sociales à Luxembourg (C.A.S.) et Bruxelles (C.A.S.S.).

L’AIACE concentre ses efforts dans quatre domaines prioritaires :

–      améliorer l’information des pensionnés : le Bureau International diffuse quatre fois par an, le périodique « VOX », à l’ensemble des pensionnés et gère un site internet http://www.aiace-europa.eu/. La plupart des sections éditent pour leurs membres leurs propres bulletins et plusieurs sections gèrent leur site internet. Des informations administratives sont ainsi transmises, mais aussi dans d’autres domaines, culturel et social.

–      défendre les intérêts légitimes des pensionnés dans le cadre de nos Institutions européennes et, si possible, de les conseiller dans leurs démarches auprès des autorités nationales. Ainsi, les représentants de l’AIACE participent activement, aux côtés des organisations syndicales, aux concertations techniques et administratives dans le cadre de la réforme du Statut.

–      promouvoir les actions de solidarité et d’entraide : l’AIACE internationale, ainsi que chaque section nationale, travaillent en collaboration étroite avec les services sociaux des Institutions européennes pour signaler et essayer de résoudre les problèmes que peuvent rencontrer les pensionnés en général ou individuellement. Une permanence est souvent assurée par les sections. Notre présence répartie sur le territoire de 15 pays est un apport important dans notre partenariat avec la Commission et les autres Institutions pour la mise en œuvre de la politique sociale.

–      favoriser les contacts entre les Anciens : pour cet objectif, les sections prévoient des rencontres amicales, des conférences, des dîners, des visites de musées et d’expositions, des excursions et des voyages.